CHRONIQUE

//CHRONIQUE
­

agriculture-mecanique_tracteur

A LA CONQUETE DE L’OR VERT

L’Agriculture au Cameroun est un levier essentiel de la croissance économique. Son apport est déterminant à la fois pour garantir l’autosuffisance et la sécurité alimentaires nécessaires pour nourrir la population, mais également, une matière essentielle pour la conquête des marchés. Il s’agit d’un trésor naturel comme le rappelait le Président de la République, lors du Comice   Agropastoral d’ Ebolowa en 2011, « L’Agriculture, je le répète est notre authentique richesse ».

Cependant, cette activité aussi précieuse qu’elle soit, requiert une organisation rationnelle qui permette d’assurer un gain certain de toutes ses potentialités. Tous les pans de la chaîne de cette activité permettront de déboucher sur une agriculture productive, capable de transformation, et obtenir ainsi une commercialisation florissante. Mais, outre les reformes structurelles, il y a l’impératif d’une véritable culture de l’agriculture. A l’avant-garde de cette vision prospective, le Chef de l’Etat a invité les camerounais à se lancer dans l’agriculture, pour garantir la pérennité de la main d’œuvre dont a besoin ce domaine d’activité. Et au cœur de cette orientation, les jeunes occupent une place centrale. A leur adresse, le Chef de l’Etat est clair et formel « Je vous engage à opérer une réelle révolution des mentalités … La terre ne trahit pas. N’ayez pas peur de franchir le pas. Soyez les entrepreneurs agricoles dont le Cameroun a besoin », (Message du Chef de l’Etat à la jeunesse, 10 février 2016.)

Il s’agit là, d’une véritable révolution des mentalités qui suggère de promouvoir le travail de la terre et l’ériger en une économie réelle. C’est dans cette perspective que s’inscrit le rôle de la communication dans une posture d’intermédiation et de facilitation. Communiquer ici suppose : information, visibilité, affichage et vulgarisation. Pour connaitre, s’approprier et s’épanouir dans cette activité.

Lever les barrières psychologiques, « démocratiser » l’activité agricole, valoriser le travail de la terre passent assurément par les vecteurs de la communication qui doit rapprocher les hommes de la terre, les Camerounais, de leur Agriculture pour en faire une véritable force économique.

La terre a besoin de nos bras…. Mettons-nous au travail

 

Alain AMASSOKA

Chef/CELCOM/MINADER

Powered by Dragonballsuper Youtube Download animeshow